Le forum des étudiants de l'IFU

Programme "Le genre urbain"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Programme "Le genre urbain"

Message par Matthias le Mer 30 Nov - 10:22

voilà un programme que m'a fait parvenir Julien d'URBI



Jeudi 1er décembre à 19h00

Présentation – débat avec Jean-Marc Stébé pour son livre : La médiation dans les banlieues sensibles (P.U.F).

La médiation est à la mode. Se retrouvant sous les feux de la rampe depuis plus de dix ans, elle se banalise et voit alors employée à tout propos dans des acceptations, des secteurs professionnels et des cadres institutionnels fort différents les uns des autres. Apparu au cours des années 90 comme le nouveau remède à la « crise des banlieues », elle s’est appuyée sur les jeunes issus du « terrain » mais elle s’est aussi organisée à travers l’expérience des « anciens » métiers de proximité. Les gardiens-concierges exerçant leur activité professionnelle au sein du secteur immobilier social en sont un exemple tout à fait significatif.


Dimanche 4 décembre à 17h00

Rencontre - dédicace avec Gérald Dittmar (auteur-éditeur) pour son livre : Louise Michel (1830-1905) (Editions Dittmar)

Dans le cadre du centenaire de la mort de Louise Michel, la Librairie Le Genre urbain vous invite à rencontrer Gérald Dittmar qui présentera l’ensemble de sa production sur la Commune de Paris.
« Je ne veux pas me défendre, je ne veux pas être défendue. J’appartiens toute entière à la révolution sociale, et je déclare accepter la responsabilité de les actes. Je l’accepte toute entière et sans restriction ». Louise Michel


Jeudi 8 décembre à 19h00 Rencontre – débat avec les Editions Créaphis pour une soirée consacrée aux grandes questions urbaines contemporaines : politique de la ville, logement, mobilités... De nombreux auteurs « Créaphis » seront présents pour cet événement.


Lundi 19 décembre à partir de 18h00

Fêtons la Saint Urbain ! Campagne lancée avec fracas en décembre 2004, La libraire Le Genre urbain continue de revendiquer avec force l'instauration du 19 décembre comme jour férié. Celui-ci correspondant avec exactitude à l'anniversaire de votre librairie préférée ainsi que la fête de la Saint Urbain. Pour nous aider dans ce combat décisif pour l'avenir de l'humanité, nous avons le plaisir de recevoir une nouvelle fois toute l'équipe du "Baleinié" : Christine Murillo, Grégoire Oesterman et Jean-Claude Leguay, pour la sortie du deuxième tome d'une série que nous espérons très longue

Merci julien Wink

Le Genre urbain - Librairie
29, rue de Tourtille
75020 PARIS
Tel : 01 44 62 27 49 - Fax : 01 44 62 27 55
Mardi - dimanche : 10h30/13h30 - 15h30/19h30
M° Belleville
www.legenreurbain.com
avatar
Matthias
Admin

Nombre de messages : 131
Age : 34
Date d'inscription : 08/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://ptitmath.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Nick'O le Mer 30 Nov - 23:16

oui ils ont supprimé la Pentecôte comme jour férié, dans le but de préparer sûrement l'instauration de la Saint Urbain comme jour férié! j vous souhaite bien du courage les gars!
avatar
Nick'O

Nombre de messages : 49
Age : 33
Localisation : Paris (XIXème)
Date d'inscription : 14/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Matthias le Jeu 1 Déc - 0:10

Belle analyse de la situation nick'O! lol......

je pense aussi que la saint urbain deviendra un évènement aussi souhaité que Noël Wink
avatar
Matthias
Admin

Nombre de messages : 131
Age : 34
Date d'inscription : 08/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://ptitmath.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Mel le Jeu 1 Déc - 0:51

Oh que oui!
cheers
avatar
Mel

Nombre de messages : 46
Localisation : Paris (20ème)
Date d'inscription : 16/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau programme

Message par Julien le Jeu 2 Fév - 2:33

Et voici le programme des prochaines rencontres.

http://www.legenreurbain.com

Les cafés parisiens

Jeudi 2 février 2006 à 19h00


Rencontre-débat autour du livre : Paris, société de cafés (Edition de l'Imprimeur) avec les auteurs Monique Eleb et Jean-Charles Depaule

Vieille institution citadine, le café, à Paris, connaît depuis deux décennies un renouvellement qui s'est accéléré aux cours des dernières années : ses fonctions, son décor, son mobilier, le style du service et ce qu'on y consomme se redéfinissent, ainsi que sa place dans les territoires et les rythmes de la ville. Dans les " nouveaux " cafés parisiens, même si est toujours invoquée l'image mythique du " vrai bistrot ", se lit l'influence, réinterprétée, de modèles venus d'ailleurs, en particulier celui du café " maison ". Cette évolution est pour une part le résultat d'initiatives d'entrepreneurs, héritiers ou non des dynasties traditionnelles, face à la désaffection d'une clientèle jeune. Souvent perçu comme un " troisième lieu " de la vie quotidienne, cet espace de rencontre et de passage entre loisirs et moments exceptionnels qui font événement apparaît à travers les chroniques de ce livre comme une scène significative, à la fois lieu constitué et récit : sa fréquentation, qu'il soit célèbre ou simple café du coin, est l'un des modes de construction du rapport des citadins à leur ville.

Paris, société de cafés
Monique Eleb & Jean-Charles Depaule
Collection Tranches de villes
Editions de l'Imprimeur
2005
38.00 €

La ville la nuit

Mercredi 22 février à 19h00


Présentation – débat avec Luc Gwiazdzinski pour son livre : La nuit, dernière frontière de la ville (Edition de l’Aube)

Depuis l'origine, l'homme n'a eu de cesse de domestiquer la nature et d'étendre son emprise sur l'ensemble de la planète. Dans cette conquête du système monde presque achevée, la nuit urbaine, terra incognita longtemps oubliée par les édiles et les chercheurs, n'a pas encore livré tous ses secrets. II y a pourtant une vie après le jour. Travail en horaires atypiques, soldes de nuit, nocturnes commerciales, illuminations, nuits blanches, transport, pollution lumineuse, nuisances sonores ou violences urbaines: entre insécurité et liberté, la nuit s'invite dans notre actualité. Colonisée par les activités du jour, la nuit est désormais soumise à de nouvelles pressions. La ville qui dort, la ville qui travaille et la ville qui s'amuse ne font pas toujours bon ménage. Face à ces conflits, la nuit doit s'ouvrir à l'investigation scientifique, à la prospective et à la créativité. Ce livre nous invite à une première exploration de l'archipel nocturne, de ses acteurs, de ses limites, de ses centralités, de ses marges et de ses rythmes. Espace de projet et dernière frontière pour l'homme du XXIe siècle: la nuit a beaucoup de choses à dire au jour.

La nuit, dernière frontière de la ville
Luc Gwiazdzinski
Edition de l'Aube
2005
20.00 €

Intervention et territoire

Vendredi 10 mars à 19h00


Présentation – débat avec Françoise Navez-Bouchanine pour son livre : Intervenir dans les territoires à urbanisation diffuse (Edition de l’Aube)

L'urbanisation diffuse et les interventions qu'elle nécessite dans les régions où elle se développe suscitent des débats passionnés, souvent fondés sur des a priori négatifs. Ce livre dépasse ces réflexes négatifs en rappelant que le diffus, expression récente d'un processus de transformation ancien, offre bien des parentés avec la ville, avec les banlieues, avec les quartiers péri-urbains. Ces parentés se révèlent à la lumière des nouveaux rapports que les sociétés entretiennent avec ces espaces du fait de la mobilité qui se généralise. L'ouvrage rend également compte des manières de composer avec la nouvelle donne sociale et spatiale de l'urbanisation. Posant la question des tensions particulières entre planification, action volontariste et tendances spontanées, sont explorées ici les différentes réponses institutionnelles et sociales déployées dans ces territoires et la place qu'occupent les interventions sur le logement, les équipements collectifs, les espaces publics dans ce concert. Enfin, nous trouvons ici relatées des expériences de pays européens réputés moins frileux que la France sur l'évolution de leurs territoires, comme sur les manières d'y intervenir. Un ensemble de contributions qui se veut à la fois état des lieux, questionnement critique et mise en évidence de l'urgence de faire évoluer le regard et l'action sur ces territoires.

Intervenir dans les territoires à urbanisation diffuse
Françoise Navez-Bouchanine
Editions de l'Aube
2005
29.50 €

Ville et développement durable

Jeudi 16 mars à 19h00


Rencontre – débat avec Nicole Mathieu et Yves Guermond autour leur ouvrage : La ville durable, du politique au scientifique (Editions INRA)

Venant de disciplines variées, chercheurs et praticiens tentent ici, à partir de leurs expériences, une exploration du concept de ville durable ; ils associent pour cela le concept de développement durable à l'urbain et l'appliquent à un objet précis, le territoire d'une ville. Le développement durable suscite-t-il des discontinuités dans les politiques urbaines ? La notion de développement urbain durable produit-elle un " événement " scientifique ? Comment passer du champ politique à celui des sciences et, réciproquement ou en retour, introduire à bon escient les sciences dans le politique ? On ne peut ignorer la complexité, ni le caractère contradictoire des différentes dimensions de cette notion. Aussi l'ouvrage privilégie-t-il les analyses de chercheurs pour qui l'utopie de la ville durable, du fait même de la difficulté de sa mise en œuvre, introduit une discontinuité dans les systèmes de connaissance, voire l'interdisciplinarité. La question devient alors : comment concevoir la ville durable
comme objet de recherche ? Des questions scientifiques nouvelles et de nouveaux concepts émergent-ils, et à quelles conditions ? Oser affronter la question " qu'est-ce que la ville durable ? " comme une question scientifique à explorer entraîne-t-il des conséquences épistémologiques ?

La ville durable, du politique au scientifique
Nicole Mathieu et Yves Guermond
INRA
2005
35.00 €

Halte à la destruction !

Jeudi 30 mars à 19h00


Rencontre – débat avec Sophie Dennisof et Roland Castro autour de leur livre : (Re)Modeler Métamorphoser (Le Moniteur)


Que des non-villes improprement nommées cités retrouvent une dignité... telle est la tâche quotidienne que se sont assignée les architectes Roland Castro et Sophie Denissof. Tel est le sens qu'ils donnent dans ce livre au terme de " remodelage ", une refonte architecturale et urbaine complète en vue d'une métamorphose durable. On l'aura compris : l'ambition affichée est de prendre, chaque fois que possible, le contre-pied des options radicales et traumatisantes que sont les destructions. Plutôt qu'" éradiquer ", ils entendent recomposer, restructurer, recoudre... Ce livre reflète une pratique professionnelle assumée. Il n'en propose pas une théorie mais constitue, au travers de la présentation détaillée d'exemples, une sorte de manuel pour intervenir afin de reconstruire du lien social. Il constitue ainsi une prise de position originale, apportant un éclairage singulier sur une des versions possibles de la requalification urbaine. Rappelons enfin que le remodelage, au-delà de la pratique professionnelle de l'Atelier Castro-Denissof, est indissociable de l'engagement politique de Roland Castro, ancien leader de Banlieues 89, aujourd'hui militant pour une urbanité républicaine, qui entend prouver par les exemples de remodelage-métamorphose racontés dans ce livre que, parfois, l'utopie se concrétise.

(Re)Modeler Métamorphoser
Roland Castro, Sophie Denissof, Jean-Pierre Le Dantec
Le Moniteur
2005
40.00 €
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Julien le Mer 1 Mar - 23:05

Encore au Genre Urbain
Dimanche 5 mars à 17h00

Lecture de poésie

"Paris n'est pas ce qu'il devrait" par Claude Meunier

À s’engager de dos rue des Reculettes, pour voir, pour rire (c’est un des effets appréciables de la poésie que d’éprouver cette sorte d’amusement). À chercher des pissenlits rue Racine. À relever dans ses livres et plans que la rue de Léningrad s’est poussée du col, elle aussi, changée en rue de Saint-Pétersbourg. On voit bien que le désappointement guette notre poète arpenteur des noms de la ville.
Déception ! Spleen ! Zone ! Regrets !
On voit bien que Paris n’est pas ce qu’il devrait.
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Julien le Lun 24 Avr - 15:20

Paris projet : Renouvellement urbain et Jeux olympiques

Jeudi 27 avril à 19h00

Rencontre débat avec la Revue Paris projet autour de son n° 36-37 : Après la candidature : Paris fait ses projets (Renouvellement urbain et Jeux olympiques) (Editions APUR)

"En 2012, cest Londres qui accueillera les Jeux olympiques. Ce numéro de Paris Projet est consacré aux études urbaines réalisées à loccasion de la candidature de Paris pour ces Jeux. La plupart des projets issus de cette grande aventure restent tout à fait dactualité : en premier lieu les grands projets du nord-est parisien, mais aussi laménagement du quartier des Batignolles autour dun vaste parc, le prolongement du tramway en rocade jusquau nord de Paris et la requalification des boulevards des Maréchaux, linsertion urbaine du boulevard périphérique ou encore, la mise en valeur du Bois de Boulogne.
Cette candidature a été un formidable catalyseur qui a concentré les énergies, les enthousiasmes et les moyens détude. Dans leur conception, les projets présentés insufflent une nouvelle dynamique urbaine au cur de lagglomération et apportent un réel mieux vivre aux quartiers de la couronne de Paris. A linstar des travaux réalisés pour la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 1992 et pour laccueil, en 1989, de lExposition universelle, les études conduites pour cette nouvelle aventure olympique ont introduit un regard différent et mis en lumière les potentialités de territoires méconnus, agissant ainsi en révélateurs de sites, et souhaitons-le, une fois encore, en accélérateurs de projets. La capitalisation du travail effectué à cette occasion dans les domaines du développement urbain, des transports et de lenvironnement pourra constituer aussi une importante contribution au débat en cours sur laménagement de la région Ile-de-France, dans le cadre de la révision de son schéma directeur."

Le Genre urbain - Librairie
29, rue de Tourtille
75020 PARIS

Tel : 01 44 62 27 49 - Fax : 01 44 62 27 55
Mardi - dimanche : 10h30/13h30 - 15h30/19h30
M° Belleville
www.legenreurbain.com
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Julien le Mar 25 Avr - 19:54

Retour sur les "émeutes" de banlieue

Mercredi 3 mai à 19h00

Présentation – débat avec Jacques Donzelot pour son livre : Quand la ville se défait : Quelle politique face à la crise des banlieues ? (Editions Le Seuil).


" Racaille ! " : un mot du ministre de l'Intérieur, que pourtant les jeunes des banlieues s'appliquent par dérision à eux-mêmes, a suffi pour provoquer trois semaines d'émeutes en novembre 2005. Jacques Donzelot tente de comprendre comment on en est arrivé là. Il rappelle comment les banlieues ont été conçues, dans les années 50, lorsqu'on a voulu moderniser la société par l'urbain en construisant des grands ensembles offrant à tous, de l'ouvrier à l'ingénieur, les mêmes conditions d'hygiène et de confort. Comment ce rêve s'est effondré dans les années 70, quand ces " cités " sont devenues synonymes d'une relégation des plus pauvres, le lieu qui symbolise la " mondialisation par le bas ". Comment la politique de la ville a ensuite échoué dans sa prétention à transformer cette situation. Parce qu'elle s'est plus préoccupée de transformer les lieux que d'accroître la " capacité de pouvoir " des gens dans leur vie. Parce qu'elle s'emploie vainement à imposer une mixité sur place plutôt qu'à faciliter la mobilité sociale de tous dans la ville. Parce qu'elle prend appui sur le pouvoir des élus locaux plutôt que de travailler à créer une démocratie à échelle de l'agglomération.

Quand la ville se défait : Quelle politique face à la crise des banlieues ?
Jacques Donzelot
La couleur des idées
Le Seuil
2006
16.00 €



Génration urbaine et livre citoyen

Mercredi 24 mai 2006 à 19h00

Rencontre-présentation des collections Génération urbaine et Livre citoyen des Editions Gulf Stream autour des livres : Des villes sans politique (Jean Michel Roux), Ca va chauffer ! (Magali Bardou et Judith Raoul Duval), Sarcelles, une utopie réussie ? (Linda Bendali) et Mais que fait le maire ? (Jean Pierre Balduyck et Hubert Ledoux)


Présentation de "Des villes sans politique" :

La crise urbaine est à la Une : émeutes des quartiers " sensibles ", flambée des prix immobiliers, étalement chaotique des périphéries, lenteurs extrêmes des projets d'aménagement : ces symptômes sont liés, mais l'analyse de leurs causes est confuse, mal diffusée et sort rarement des cercles professionnels qui la produisent. Ce livre propose une analyse de la fabrication des villes et de leur organisation actuelle, et souligne certains paradoxes. Pourquoi le presque neuf est-il bon à détruire ? Pourquoi faut-il aller si loin pour trouver des logements abordables quand de grands territoires sont vides ? Comment faire entrer les projets d'urbanisme dans le champ politique ? Autant de questions que l'auteur aborde dans une lecture critique de la politique des villes.

Jean-Michel Roux, spécialiste d'économie et de planification urbaines, est consultant et chercheur sur des opérations d'aménagement et d'économie immobilière et foncière. Il a dirigé d'importants projets urbains pour la Caisse des Dépôts et pour la Générale des Eaux. Inventeur de la "rurbanisation", un mot qui désigne l'étalement urbain aux confins des villes et de la campagne, il a publié plusieurs ouvrages et enseigne l'urbanisme au Conservatoire National des Arts et Métiers.

Des villes sans politique
Jean-Michel Roux
Génération urbaine
Gulf Stream
2006
9.00 €



Urbanisme et régime totalitaire

Jeudi 11 mai à 19h00

Présentation – débat autour du thème urbanisme et régime totalitaire avec les ouvrages Achgabat, une capitale ostentatoire (Anne Fénot et Cécile Gintrac -L'Harmattan), Le pays où Bouygues est roi (David Garcia - Danger Public), Alamar un quartier cubain (Bérangère Morucci - L'Harmattan) et L'héritage urbain de Ceausescu : fardeau ou saut en avant (Ioana Iosa - L'Harmattan)


Présentation de : "Achgabat, une capitale ostentatoire"

Indépendant depuis 1991, le Turkménistan est grand comme la France pour seulement cinq millions d'habitants. La capitale, Achgabat, est à bien des égards une ville hors du commun. Pur produit de la colonisation russe en pays nomade, elle est officiellement née en 1881. Façonnée à partir de 1917 par l'urbanisme soviétique et totalement reconstruite après le séisme de 1948, elle a radicalement changé de visage depuis l'indépendance. Le président et autocrate actuel l'a redessinée à son image, faisant d'elle un chantier permanent et un véritable "Disneyland stalinien".

Achgabat, une capitale ostentatoire
Anne Fénot et Cécile Gintrac
Collection Centre-Asie
L'Harmattan
2006
20.00 €
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Julien le Dim 30 Avr - 18:02

Message du Genre urbain :

Bonjour à tous, deux petits correctifs au programme du mois de mai. Tout dabord nous recevons en plus des auteurs cités pour notre soirée « urbanisme et régimes totalitaires » Bérangère Morucci pour Alamar un quartier cubain (L'Harmattan) et il faut lire mercredi 24 mai et non jeudi pour la rencontre avec les Editions Gulf Stream
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Julien le Mar 16 Mai - 10:47

Ce n'est pas en rapport avec l'urbanisme mais ça peut vous intéresser !!!

Droit légal et insulte morale
Dimanche 21 mai 2006 à 17h00


La librairie Le Genre urbain a le plaisir de recevoir Luis R. Cardoso de Oliveira pour son livre : Droit légal et insulte morale (PU de Laval)

Dans cet ouvrage, l'auteur mène une étude comparative des atteintes contre les droits moraux du citoyen au Brésil, au Québec et aux Etats-Unis. L'insulte morale est caractérisée par un acte ou une attitude agressant des droits de nature éthico-morale. A la différence des agressions contre des droits juridico-légaux, l'insulte morale ne peut se traduire immédiatement en évidences matérielles. Bien qu'elle soit une agression contre l'offensé, et qu'elle ne se confonde pas avec la perte éventuellement subie par suite de la rupture d'un contrat ou d'un acte civil illicite, l'insulte morale se distingue aussi d'une agression physique, à caractère criminel, qui laisse toujours des marques palpables, facilement repérables et perçues en tant que telles par des tiers. De même, quand l'insulte ou la déconsidération sont le produit du manque de reconnaissance d'une identité authentique, comme dans le cas du Québec, l'agression peut se situer plus dans l'attitude ou l'intention de l'agresseur que dans ses actions au sens strict. A ce propos, l'une des caractéristiques intéressantes du droit à la reconnaissance est que si, d'une part, il peut être défini comme une obligation morale, de l'autre, cela n'aurait pas beaucoup de sens de le transformer en droit légal devant être garanti par le système judiciaire. Luis R. Cardoso de Oliveira est professeur à l'Université de Brasilia et codirecteur du groupe de recherche sur " les formes élémentaires de la politique ". Il a publié trois livres et plus de 40 articles au Brésil et à l'étranger. En 1995-1996 il a été chercheur invité à l'Université de Montréal.
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Invité le Jeu 1 Juin - 12:21

Le sociologue Loic Wacquant sera au Genre Urbain jeudi 8 juin pour son livre : Parias urbains. Ghetto - Banlieues - État (La Découverte) [http://sociology.berkeley.edu/faculty/wacquant/parias_urbains_covers.htm]

Pour préparer cette soirée vous pouvez regarder une conférence à chaud en novembre dernier où il a expliqué à un auditoire américain sa vision des évènements (ainsi que leurs causes et de la situation des quartiers où ils ont pris place...) qui venaient juste de se dérouler en France en développant certains points clés (unemployment problems of 3rd generation, discrimination from the State like the police, discredit of political elite and their blindness, failure of the French integration model...)

La video de la conference :
“Burn Baby Burn, French Style?” Webcast of the talk/debate on “Roots of the Riots in the French City” with historian Tyler Stovall, Center on Institutions and Governance, UC-Berkeley (17 November 2005) http://webcast.berkeley.edu:8080/ramgen/events/igs/french_riots.rm

J’ai regardé cette conférence et je vous transmet mes notes :
For L.W. the riots revelled 3 key problems of French society:
• Unemployment problems of 3rd generation
• Discrimination from the State like the police
• Discredit of political elite, their blindness
The riots are nothing new in their roots and in their form, and it is mixed riots and not race riots [en effet cf. les Minguettes… au debut des années 1980...]
Unemployment is the prior factor and ethnicity is a secondary factor [certains sociologues ne minimisent pas la question de l'ethnicité comme F.Dubet et D.Lapeyronnie > Les Quartiers d'exil]
Riots are not in ghettos but anti-ghettos
Violences were not counterproductive [ça c'est sur ça a fait réagir du monde...]
Il rappelle son « diagnostic » de 1993 disponible en ligne et qui lui semble toujours d'actualité (à part sur quelques points qu'il développera dans la suite de la conférence) :
http://sociology.berkeley.edu/faculty/wacquant/wacquant_pdf/RETURNREPRESSED.pdf
Lors de cette conférence il a conseillé 3 livres à lire :
BACHMANN Christian, LEGUENNEC Nicole, Violences urbaines, ascension et chute des classes moyennes à travers cinquante ans de politique de la ville, Albin Michel, 1995
BEAUD S., PIALOUX M., Violences urbaines, violence sociale, genèse des nouvelles classes dangereuses, Fayard, 2003
JAZOULI Adil, Une saison en Banlieue : courants et prospectives dans les quartiers populaires,
Paris, Plon, 1995

What is new in 2005 is the multiplicity of the events
Au bout de 3/4 jours les émeutes se sont arrêtées puis l’attitude de Sarkozy a mis le feu aux poudres
The causes: because of vertical contest of honour, because of political races Sarkozy/Villepin
Plus horizontal races between the “cités” → competition pour qui brule le plus!
The 1992 riots in the US generated more damage
Pour lui ce qui s’est passé en novembre 2005 c’est une accélération de ce qui brûle habituellement en France (en 3 semaines ce qui brûle en 3 mois d’habitude)
What is means for him: a fight with the representatives of a discredited state.
Schools and cars destroyed are means of physical mobility and social stability
Causes: Anger, rage, outrage, discredit of the state
Action took place in the cités: very large public housing concentration and buildings of 200yards but he says to his American audience that rioters did not manage to kill the police
Then he explains the historical evolution of the neighbourhoods and he follows explaining the policies that aimed to resolve the problems: territorialization of the problems was the solution for the left, it is how they faced the problems → for him it is “a screen” and they avoided the problems created by their economic policy → and he notes that their policies were destroying their original electorate

One more time he says to the American audience that it was mixed riots in mixed neighbourhoods
Young people of these neighbourhoods are more hurt by the casualisation of labour [développement de mauvaises conditions de travail] for unskilled working class.
He reminds the audience of what said Mrs. Parisot [du MEDEF] : precariousness is everywhere (in love, in labour...)
For him neighbourhoods are becoming less segregated (voir son article de 1993)
He would add 3 factors to this paper:
Intensification of social insecurity/ Pour lui ça explique la classification des 192 ZUS [zone urbaine sensible], and more and more for him it is purely administrative decision: so-call proliferation of ghetto neighbourhoods
Sensitive urban areas (ZUS) according to INSEE sources (1990 and 1999)
2/3 of youth of the ZUS is unemployed or employed in a precarious condition
Shift to the penalization of poverty [il a écrit un livre intitulé Punishing the Poor: The New Government of Social Insecurity] + impunity of the police
Il parle du journal télévisé de France 2 qui a filmé une bavure policière et ensuite l’a retiré du journal rediffusé sur son site web…
These neighbourhoods are not ghetto according to the elements of the historical definition a ghetto: homogeneity, a community (46e min) [voir l’article qu’il a écrit dans le Monde le 17 juillet 1991 avec Sophie Body-Gendrot : "Ghetto", un mot de trop]
Also, according to the functions the ghetto was here to dissimilate the group.
He proclaims that the inhabitants of these neighbourhoods want services from the government.
For him it means the failure of the French integration model from the very beginning → Integration of foreigners as French occurred because of the integration into the working class not because of schools… with factories… as elements of integration → class integration and not the republican model → but disintegration of that, now the bridge is the neighbourhood, the schools…
For him there is a decrease of discrimination but increase of intolerance concerning the discrimination
Violence is not aimless → le gouvernement a fait plein de concession
Pour lui c’est une jacquerie, une façon de montrer que les jeunes ne se laissent pas faire face à leur situation (emploi, discrimination + problème avec la police) → refusal of marginalization
Discredit of the politicians (1h01) → paternalist head on a liberal body

Puis intervention de Tyler Stovall [qui a écrit un livre sur la banlieue rouge : The Rise of the Paris Red Belt, Berkeley: University of California Press, 1990. Ce livre est disponible en ligne : http://ark.cdlib.org/ark:/13030/ft5r29n9vt]
The term « la banlieue » is a representation of a social space and not a geographical space (1h11) it is an idea of exclusion from the French mainstream
What happened in November is a revolution of people who are excluded from the system.
(1H24) rôle des femmes dans ces émeutes

(1h30) Wacquant critique les journalistes qui ne bougent pas leur derrière
1h34 > T.S. → isolation in the paris metropolitan area → les gens qui ne sont pas de ces quartiers n’y vont pas et ne savent pas ce qui s’y passe.
1h37 > L.W. → semantic drift → now « banlieue » means only “quartier” so the urban language is remodelled
Une intervenante constate: Americanisation of French policy, political construction and response. → lack of intermediate representation

Donc au final il s'agit du point de vue d'un sociologue qui a travaillé, et travaille encore beaucoup, aux Etats-Unis et en France ce qui apporte une autre dimension aux débats et aux analyses franco-françaises sur la situation des quartiers en difficulté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Invité le Jeu 1 Juin - 12:28

L'invité c'est moi mais j'arrive pas à me connecter.

Julien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par J le Mer 7 Juin - 14:34

Parias urbains
Rencontre avec Loïc Wacquant, Paris, librairie La Friche, samedi 10 juin 2006, 18h

Le Samedi 18 juin à 18 h

rencontre avec Loïc WACQUANT

autour de son livre PARIAS URBAINS - Ghetto - Banlieues - Etat

à la Librairie LA FRICHE

36, rue Léon Frot, 75011 Paris T. 01.78.11.80.40.

librairie.lafriche@no-log.org

Source : http://www.liens-socio.org/article.php3?id_article=1394

J
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Julien le Mar 27 Juin - 15:33

Bon la dernière rencontre du genre urbain est passée mais je vous l'indique pour info :

Dimanche 25 juin à 17h00

Rencontre - débat avec le photographe d'architecture Michel Denancé autour du livre Petites agonies urbaines (Le Bec en l'air)

Michel Denancé est photographe, spécialisé en architecture. D'ordinaire, il photographie des bâtiments neufs, oeuvres d'architectes prestigieux. Ici, c'est aux maisons murées qu'il s'intéresse, aux immeubles condamnés, aux Petites Agonies de Paris et de sa banlieue.
Mathieu Belezi, Jeanne Benameur, Abdelkader Djemaï, Mourad Djebel, Jacques Jouet, Marcus Malte sont écrivains. D'ordinaire, ils publient des romans, des polars, des recueils de poésie ou des pièces de théâtre. Ici, les bâtiments en fin de vie de Michel Denancé leur ont inspiré à chacun un court récit inédit.
Pour quoi James Blondel transporte-t-il un à un des parpaings dans l'escalier de la maison de sa mère morte ? Que diable Alfred Hitchcock va-t-il découvrir en ôtant une rangée verticale de moellons pour pénétrer dans l'appartement des Thorwald ? Casper le fantôme et le petit Joseph N'Gotty ne sont-ils qu'une seule et même personne ?
Les fenêtres bouchées, qui marquent la fin d'une histoire, stimulent paradoxalement les imaginaires : la photographie dialogue avec la littérature dans un espace étrangement familier
Le Genre urbain - Librairie
29, rue de Tourtille
75020 PARIS
Tel : 01 44 62 27 49 - Fax : 01 44 62 27 55
Mardi - dimanche : 10h30/13h30 - 15h30/19h30
M° Belleville
www.legenreurbain.com
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Julien le Mer 20 Sep - 20:24

la suite...

Les rencontres urbaines de la rentrée 2006


Mercredi 4 octobre à 19h00
Présentation – débat avec Gérard Chevalier pour son livre : Sociologie critique de la politique de la ville (L’harmattan)
Pour avoir été longtemps au centre des discours officiels, la politique de la ville n'en a pas moins été méconnue. Ses origines et ses finalités réelles sont restées d'autant plus opaques qu'elle a réussi à faire parler ceux qui l'ont étudiée avec son propre langage. Le choix d'une posture critique permet à Gérard Chevalier d'éviter cet écueil en renouvelant les interprétations. Sous l'empilement des dispositifs et des réglementations, il retrouve un mode d'action comparable à celui des années 1950-60, quand la planification entendait imposer aux collectivités locales le principe d'une rationalité technique supérieure. L'examen des données biographiques le conduit ensuite à montrer que le projet autogestionnaire et participatif qui a guidé cette action publique durant plus de vingt ans a dû sa longévité à l'activisme d'un réseau de fonctionnaires centraux disposant de nombreux relais dans les milieux intellectuels, associatifs et politiques. Pour rendre compte de la fuite dans le gigantisme et de la dérive " compassionnelle " qui ont marqué cette politique à partir de 1998, l'auteur analyse ses contradictions internes ainsi que les changements qui ont affecté son contexte social et culturel.


Mardi 10 octobre à 19h00
Rencontre exceptionnelle avec un des pères de le recherche urbaine et architecturale française : Henri Raymond.
Présentation – débat autour du livre de Jean-Pierre Frey avec la présence d’Henri Raymond: « Henri Raymond, Portrait d'un sociologue, Vers une histoire architecturale de la société » (L’harmattan)
Cette succession d'entretiens avec Henri Raymond permet de suivre un itinéraire intellectuel vers une histoire architecturale et urbaine de la société. Tout en retraçant les étapes marquantes de la vie de ce penseur représentatif de la sociologie urbaine française, ce recueil entend restituer toute l'épaisseur d'une personnalité faisant fi des conventions et du langage académique. Ce livre permet de renouer avec les profondes réflexions qui ont alimenté les enseignements du sociologue, notamment en Sorbonne, à Paris et Nanterre, à l'école d'architecture de Paris Belleville.


Le Genre Urbain c'est toujours au 29, rue de Tourtille dans le 20e à Paris (enfin ça va peut-être bientôt changer de rue mais rester à Belleville...) M° Belleville. Mardi - dimanche : 10h30/13h30 - 15h30/19h30
avatar
Julien

Nombre de messages : 67
Localisation : Paris 14e / Master 2 PUA
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.urbaine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par julien2 le Dim 3 Déc - 21:08

La libraire Le Genre urbain déménage.

"Retrouvez-nous dès le vendredi 8 décembre, 10h00 à notre nouvelle adresse : 30, rue de Belleville, Paris 20e"

Le Genre urbain - Librairie
30, rue de Belleville - 75020 Paris
Mardi - samedi : 10h00 - 19h30
Dimanche : 11h00 - 18h00
M° Belleville
www.legenreurbain.com
avatar
julien2

Nombre de messages : 32
Localisation : le même qu'avant mais avec un 2
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par julien2 le Jeu 14 Déc - 16:30

"C’est la fin de l’année à la librairie Le Genre urbain

Venez fêter la Saint-Urbain le 19 décembre à partir de 20h00

Pour notre anniversaire, pour notre nouvelle adresse, pour soutenir notre combat pour que la saint urbain devienne jour férié, ou pour tout simplement boire un petit verre…"

avatar
julien2

Nombre de messages : 32
Localisation : le même qu'avant mais avec un 2
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par julien2 le Jeu 14 Déc - 16:31

Jeudi 21 décembre à partir de 18h30

Rencontre avec NEMO qui dédicacera son livre co-écrit avec Daniel Pennac.
NEMO par Pennac, Hoëbeke, 2006

avatar
julien2

Nombre de messages : 32
Localisation : le même qu'avant mais avec un 2
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par julien2 le Jeu 18 Jan - 14:59

Jeudi 1er Février à 19h30

Présentation – débat avec Stéphane Degoutin pour son livre : Prisonniers volontaires du reve américain (La Villette).

"Longtemps considérées comme un épiphénomène, les gated communities ou enclaves résidentielles privées, closes et gardiennées, se développent maintenant dans le monde entier. Elles ne relèvent donc plus d'une aberration urbaine mais incarnent l'aboutissement d'une longue, voire inexorable, évolution de l'habitat où la mixité sociale et l'hétérotopie deviennent l'exception. Ériger des barrières, s'enclore, se retrouver entre soi, s'adjuger des usages exclusifs, tout cela relève de l'exclusion et non de l'intégration, rôle dévolu depuis toujours à la cité. Mais de quoi ou de qui se prive-t-on en clôturant ? Qui finalement s'exclut le plus d'une société où la cohésion d'ensemble s'avère chaque jour plus menacée par des inégalités grandissantes ?
En revenant aux sources du rêve américain, en analysant les principes de fabrication de la ville américaine, on découvre que ce phénomène ne constitue point une rupture, mais forme l'aboutissement logique de stratégies à l'oeuvre depuis longtemps. En sécession avec l'idée classique de la ville et détachés de la notion d'espace public au sens habituel du terme, ces environnements semblent à beaucoup constituer la principale alternative, si ce n'est la seule, aux problèmes de la mégapole."

Prisonniers volontaires du reve américain
Stéphane Degoutin
Edition de La Villette
2006
35.00 €


http://www.legenreurbain.com/actualite.php
avatar
julien2

Nombre de messages : 32
Localisation : le même qu'avant mais avec un 2
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par julien2 le Mer 18 Juil - 12:46

la mixité à l'école est possible ?
Jeudi 6 septembre à 19h30


Rencontre-débat avec Marco Oberti pour son livre : L'école dans la ville. Ségrégation - mixité - carte scolaire (Presses de Sciences Po)

Si la carte scolaire fait l’objet d’un débat si vif en France, c’est qu’elle cristallise des enjeux fondamentaux. Censée répartir les élèves en fonction de leur lieu de résidence, elle peine à remplir son objectif de mixité, et contribue parfois à renforcer la ségrégation. Ce débat est donc aussi celui de la possibilité de maintenir la mixité comme horizon pertinent des politiques urbaines et scolaires. A partir d’une étude de la banlieue ouest de Paris, l’auteur propose une analyse détaillée des contextes urbains et scolaires dans lesquels évoluent les ménages. Il en ressort une image plus complexe que celle des seules pratiques d’évitement des classes moyennes. L’offre et la carte scolaires concernent de façon profondément inégalitaire les différentes classes sociales, au profit des classes supérieures. La question n’est donc pas d’être pour ou contre la carte scolaire, mais d’éclairer les mécanismes en jeu. Qui a intérêt à la ségrégation urbaine et scolaire ? Qui sont les perdants et les gagnants de l’application de la carte scolaire ? Qui a intérêt à son abandon ?

Marco Oberti est maître de conférence des universités en sociologie à l'école doctorale de science po.

L'école dans la ville. Ségrégation - mixité - carte scolaire
Marco Oberti
Presses de Sciences Po
2007
21.00 €


la reconstruction du Havre
Mardi 11 septembre à 19h30


Présentation du livre de Martine Liotard : Le Havre 1930-2006. La renaissance ou l'irruption moderne (Picard)

Ayant pour sujet central la reconstruction du Havre et de quelques quartiers périphériques détruits en 1944, l'ouvrage décrit cette période-clé dans la durée de son élaboration et de sa réalisation. Il analyse aussi la trace qu'a laissée cet episode dans les mentalités locales, les débats politiques et les pratiques professionnelles. Il examine enfin l'évolution de l'image de la ville.

Martine Liotard est architecte dplg, urbaniste et docteur en géographie de l'aménagement.

Le Havre 1930-2006. La renaissance ou l'irruption moderne
Martine Liotard
Picard
2007
38.00 €


Retour sur les émeutes de l'automne 2005
Jeudi 20 septembre 2007 à 19h30


Rencontre - débat avec l'équipe de la revue Espaces et Sociétés pour le n° 128-129 : Emeutes en banlieues : lecture d'un événement (Eres)

Les événements qui ont marqué l’automne 2005 en France ont suscité un vaste débat médiatique et scientifique. Centrée sur les relations entre les sociétés et leurs espaces, la revue Espaces et Sociétés apporte, avec un petit temps de décalage, sa contribution. Elle entend proposer une approche spécifique du « malaise des banlieues » ou « des quartiers en difficultés ». Elle privilégie la dialectique du spatial et du social ; elle réinterroge le rapport du chercheur à son objet et élargit le champ à la Grande-Bretagne et à l’Allemagne.

Espaces et Sociétés n° 128-129
Emeutes en banlieues : lecture d'un évènement
Eres
2007
28.00 €
avatar
julien2

Nombre de messages : 32
Localisation : le même qu'avant mais avec un 2
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par julien2 le Mer 17 Oct - 15:28

L'agent de police peut-il être un agent d'urbanité


Mercredi 24 octobre à 19h30


Rencontre – débat avec Yves-Patrick Delachaux autour de ses livres : Flic de quartier (Zoé, 2003), Flic à Bangkok (Points Seuil, 2007) et Présumé non coupable : des flics contre le racisme (Saint-Augustin, 2007)

Yves-Patrick Delachaux, né en 1966, est un ex-flic de terrain qui a longtemps œuvré dans les quartiers les plus chauds de la ville de Genève. Après douze années de patrouille, il est aujourd'hui au service de psychologie de la police genevoise où il pilote et développe des programmes d’éthique et droits de l’homme. Il publie en 2003 son premier roman, « Flic de quartier », dans lequel il détaille son quotidien de flic et l'approche qu'il en fait. Il récidive, en 2005 avec « Flic à Bangkok » qui décrit le fossé qui sépare les polices européennes et thaïlandaises. En 2007, il publie « Présumé non coupable. Des flics contre le racisme », où il résume son travail théorique et de terrain et invite les policiers à un vrai travail de médiation avec les personnes de « bonne volonté ».

Depuis plus de quatre ans, la librairie Le Genre urbain s'efforce d'apporter un éclairage original sur un grand nombre de problématiques urbaines : logement, mobilité, politique de la ville, vie de quartier, etc. Aujourd'hui, il nous semble important d'aborder les questions dites de « sécurité ». Les interventions massives et de plus en plus violentes des forces de l'ordre dans le quartier de Belleville pour faire la chasse aux sans-papiers nous obligent à nous interroger sur le rôle des policiers et sur leur rapport aux habitants, et notamment aux étrangers. La présence d'Yves-Patrick Delachaux, avec son expérience suisse, a pour objectif d'apporter un autre regard et une autre approche de la relation policier/citadin-citoyen.




Le Genre urbain - Librairie

30, rue de Belleville - 75020 Paris

Tel : 01 44 62 27 49 - Fax : 01 44 62 27 55

Mardi au samedi : 10h00 - 19h30

Dimanche : 11h00 - 18h00

M° Belleville

www.legenreurbain.com
avatar
julien2

Nombre de messages : 32
Localisation : le même qu'avant mais avec un 2
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par julien2 le Lun 5 Nov - 0:28

Mercredi 7 novembre à 19h30

Présentation du livre dirigé par Chantal Liaroutzos et Crystel Pinçonnat : Paris, cartographies littéraires (Le manuscrit.com)

Pour les écrivains, la capitale n'est jamais ce Paris sédimentaire, conservatoire d'une urbanité fantasmatique, qu'un certain discours nostalgique et patrimonial tend à constituer. « Ondoyant et divers », l'espace parisien échappe à tout texte conçu comme arrêt, point fixe. Paris, cartographies littéraires choisit donc de jouer sur cette mouvance et de multiplier les regards. Ce faisant, c’est aussi tout le mythe de Paris qui s’effrite. Désagrégé, il fait place à des fragments, autant de pépites de mythe : Paris polar — Paris sur Noir, Paris sans fin de la poésie contemporaine, ou encore Paris au théâtre, fiction de la mémoire. C’est un Paris pluriel, en archipel en somme, qui s’offre ainsi au lecteur, arpenteur de nouveaux territoires...
avatar
julien2

Nombre de messages : 32
Localisation : le même qu'avant mais avec un 2
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Programme "Le genre urbain"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum