Le forum des étudiants de l'IFU

"Le village" : pas si innocent que ça, pour des ur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Le village" : pas si innocent que ça, pour des ur

Message par Matthias le Ven 2 Déc - 2:07

Voilà, ce soir je viens de regarder en DVD "Le Village", ou pour ceux qui veulent faire cool "The Village"



D'abord je dois bien avouer que j'étais recroquevillé sur mon canapé pendant tout le film, avec le souffle court... j'ai du hurler une ou deux fois (quand je dis hurler, c'est sursauter avec un grend bruit!! Wink )

Effectivement, ce film joue sur les nerfs... mais n'est en aucun cas un film d'horreur... et c'est là que je veux en venir...

Il parait qu'il faut le voir deux fois, une première fois pour découvrir, une deuxième fois pour comprendre... car chaque plan est maîtrisé, chaque réplique est signifiante, chaque couleur utilisée est importante.

Alors je suis allé sur le net pour voir les différentes critiques de ce film, et ça va du bide au génie.
Les amateurs d'hémoglobine n'ont pas du tout aimé, le 6ème sens ne se retrouve pas dans ce film

Mais certains en faisaient une critique un peu plus approfondie, un peu plus réfléchie, et c'est alors que je me suis posé quelques questions.
Ce film serait donc une critique, et en y repensant, je m'en rends compte... une critique de la société (américaine?), dont la peur de l'autre est si grande qu'ils se replient sur eux même pour devenir une communauté, vivant dans un village caché au fond des bois... et qui vont commencer à épouvanter les autres membres du village pour les dissuader de sortir du village. Ils ne veulent plus aucun lien avec l'extérieur et décident de vivre comme au XIXème siècle.

Et j'ai repensé au film de Michael Moore, "Bowling for Columbine"


qui montrait que les américains étaient des gens dont la peur de l'autre était extrêmement élevé, d'où le port d'arme continuel. Et que voyait-on sur les chaînes CNN, FOX, NBC... des meurtres, des attaques, des poursuites en direct. Le noir américain était souvent au premier plan de ce genre d'émissions...


Voilà le lien que j'ai fait avec "Le Village"... ce système de peur continuelle, entretenue, et le repliement des gens sur eux mêmes, sur leur communauté, sur leur résidence privée, filmée, fermée à clé...

Alors ne vous arrêtez pas à la première vision de ce film, revoyez le. Ce film est très signifiant, surtout pour de futurs urbanistes tels que nous.


Dernière édition par le Jeu 8 Déc - 11:14, édité 1 fois
avatar
Matthias
Admin

Nombre de messages : 131
Age : 34
Date d'inscription : 08/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://ptitmath.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

The Village

Message par Katioglia le Ven 2 Déc - 13:15

Ouais, tu as raison Smile


J'ajouterai juste que ce n'est pas seulement une critique de la société américaine, mais de la civilisation en général et des méfaits que çà peut avoir, notamment dans les villes.
En effet, il oppose la ville qui est dangeureuse à un village où tout le monde vie en harmonie parce qu'il n'y a pas les tentations, les jalousies qu'on trouve en ville.

Il stigmatise vraiment l'environnement urbain par la peur avec le montre de la fôret. Ce montre, il est à l'intérieur de chacun de nous.
Et en fait, si on regarde de l'autre coté, on voit aussi que c'est positif, dans le sens où celui qui a réussit à aller en ville était aveugle. Donc çà nous invite à dépasser nos préjuger et à voir plus loin, "que ce que l'on voit".

En fait, c'est nous même qui nous faisons peur ! affraid

Sur le film de M. Moore, je ne dirai pas grand chose puisque je n'ai vu qu'une partie, la fin.
De toute façon, la société américaine est une société à part, ce qui s'explique par son histoire ( c'est le Far Ouest !).

flower

Katioglia

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 22/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum